Alors que depuis l’arrêté du 30 septembre 2014, les communes éligibles au dispositif Pinel sont classées en 4 zones distinctes, Abis, A, B1 et B2, et maintenant C, selon le degré de tension du marché immobilier local, le Laboratoire de l’Immobilier a réalisé une étude sur les loyers moyens (hors charges) pratiqués sur les communes éligibles au dispositif Pinel. Cette enquête met en lumière la forte diversité des territoires et des loyers au sein d’une même zone et remet en question la classification actuellement en vigueur. Elle montre également que les plafonds de loyer Pinel, supposés 20 % plus faibles que les loyers de marché (loyers dits « intermédiaires »), ne sont pas adaptés à toutes les communes d’une même zone.

Retrouvez le communiqué de presse en cliquant ici.