Source : 
BFM Business
Date Article :
07/2017
Journaliste : 
Marie COEURDEROY – Cédric DECOEUR – Guillaume SOMMERER
L’arrêté du 4 mai 2017 permet désormais aux communes situées en zone C (zone la moins tendue) de déposer une demande d’agrément préfectoral afin de devenir éligibles au dispositif Pinel. 3 communes bénéficient d’ores-et-déjà d’un agrément : Vitré (35), Châteaugiron (35) et Monfort-sur-Meu (35). L’extension du Pinel à la zone C s’éloigne de l’objectif premier du dispositif : construire des logements intermédiaires sur les zones tendues. Même s’il ne s’agit officiellement que d’un test sur 2017, rien ne grantit aujourd’hui la maîtrise de la construction neuve sur ces communes dont le marché reste étroit. De plus, le plafond de loyers retenu pour la zone C est identique à celui de la zone B2 (8,75 €/m²) ; il ne permet pas de produire des logements « intermédiaires », c’est à dire dont les loyers sont inférieurs de 20% aux loyers de marché. Il existe suffisamment de marchés dynamiques et profonds pour éviter de se risquer en zone C. Le Laboratoire de l’Immobilier déconseille aux investisseurs de se risquer sur ces territoires.
Retrouvez la vidéo de l’émission en suivant ce lien :