Source : Le Parisien
Date :23/05/2019
Journaliste : Odile PLICHON

 Face à la crise du logement, les dispositifs Pinel et Denormandie offrent de belles opportunités, même aux budgets modestes. Nos conseils pour en profiter.

Avant de vous lancer et afin de sécuriser au maximum votre investissement locatif via les lois Pinel et Denormandie, il est nécessaire de bien se renseigner et de suivre quelques recommandations.

Faites appel à un professionnel

Evitez de surfer au hasard sur Internet et de vous enregistrer sur des sites qui vous promettent des rendements extraordinaires : certains sont sérieux, d’autres proposent des offres qui ne sont plus commercialisées, avant tout pour vous démarcher ensuite. Passez au contraire dès le départ par un professionnel, et notamment par un conseiller en gestion de patrimoine, avec qui vous définirez votre projet (simple défiscalisation, retraite, patrimoine familial), ainsi que le budget donc vous disposez. [..]

Pour le Pinel, privilégiez des zones attractives

[..]

Tous les professionnels de l’immobilier que nous avons interrogés sont d’accord : pour réussir son investissement en Pinel, le choix de l’emplacement est essentiel. Le Laboratoire de l’immobilier, un service d’études de la plate-forme Théséis (réservée aux « pros » du secteur) publie la liste des villes dans lesquelles il n’est pas souhaitable d’investir.

« Parmi les villes à éviter, indique Franck Vignaud, directeur du Laboratoire de l’immobilier, nous répertorions désormais Béthune (Pas-de-Calais), Lens (Pas-de-Calais), Douai (Nord), Elbeuf (Seine-Maritime), Vernon (Eure), Senlis (Oise), Metz (Moselle), Mulhouse (Haut-Rhin) et Chamalières (Puy-de-Dôme). Dans la liste des villes à surveiller, nous mettons Beauvais (Oise), Chartres (Eure-et-Loir), Valenciennes (Nord), Cluses (Haute-Savoie), Avignon (Vaucluse) et Perpignan (Pyrénées-Orientales). »

Retrouvez l’intégralité de l’article en cliquant sur ce lien.