Source : Les revenus et le patrimoine des ménages – Insee Références – Édition 2016

Auteurs : Jérôme Accardo, Rosalinda Coppoletta-Solotareff, Aline Ferrante, Maud Romani

« En 2015, près de 94 %des ménages ordinaires détiennent un patrimoine privé et plus de 60 %des ménages possèdent des biens immobiliers. Sur la période récente, la détention de valeurs mobilières a fortement diminué, de 24,2%en 2004 à 16,5%en 2015 ; dans le même temps, la détention d’épargne retraite (incluant l’assurance-vie) a évolué dans le sens opposé : la proportion de ménages détenteurs est passée de 36,9 % en 2004 à 44,2 % en 2015. Contrairement à ce que la théorie économique suggère, il semblerait que les ménages fassent un choix de détention actif par actif, plutôt qu’un choix global de portefeuille. Pour chaque actif, si d’autres caractéristiques interviennent, comme l’âge ou le fait d’avoir reçu un héritage ou une donation, le revenu demeure le principal déterminant de sa détention ou non-détention. La volonté de faire face à un imprévu, puis de préparer ses vieux jours, et enfin d’acheter sa résidence principale, sont, dans cet ordre, les raisons que les ménages donnent le plus souvent pour justifier leur volonté d’épargner. »

Accéder à l’étude complète de l’Insee.