Au premier trimestre 2019, la chute du nombre de logements mis en vente par les promoteurs se poursuit : -30,9 % par rapport au premier trimestre 2018.

Le volume des mises en vente du trimestre a atteint son niveau le plus bas depuis le 3ème trimestre 2015. Cette forte baisse concerne principalement l’habitat individuel, avec une chute de -45,5 % par rapport au 1er trimestre 2018, tandis que les mises en vente d’appartements cèdent -29,5%.

Dans l’ensemble, les volumes de réservations résistent plutôt bien et concèdent un léger repli de -0,4% sur le trimestre et de -0,9% sur 12 mois glissants. Dans le détail, la situation est plus contrastée entre les collectifs et les maisons individuelles : les ventes d’appartements se maintiennent avec +0,2% sur le trimestre et -0,3% sur 1 ans, tandis que les ventes de maisons reculent nettement de -8,1% sur le trimestre, un rythme comparable à celui observé sur 12 mois (-8,5%).

Après 5 années de hausse modérée, de l’ordre de 1% par an en moyenne sur la période, le prix moyen des appartements progresse de +3,1% sur 1 an et s’établit à 4194 €/m² au 1er trimestre 2019.

L’offre nouvelle se faisant rare et les ventes se maintenant à leur niveau, le niveau du stock est en repli à 105 864 logements, soit l’équivalent de 9,7 mois de ventes (contre 10,6 au trimestre précédent). Il s’agit bien sûr d’un stock théorique puisque plus de 7 appartements sur 10 ne sont encore qu’au stade de projet.

Mises en vente et ventes des logements neufs au 1er trimestre 2019