PRESSE

Immobilier : quelles tendances après le 11 mai ?

2020/05/11
  • Source : Limmedia
  • Date : 11/05/2020

Retrouvez l'interview complète de Franck Vignaud, accueilli par Limmedia. Le Directeur du Laboratoire de l'Immobilier s'exprime sur l'état du marché immobilier post-confinement.

  • Malgré la crise, le phénomène de métropolisation va-t-il continuer à se développer ?
  • Comment les prix de l’immobilier vont-ils évoluer ?
  • Qu’en est-il du marché locatif ?
  • Dans quelles métropoles va-t-il falloir investir ?

Les réponses à ces questions dans cet interview :

Ce qu'il faut en retenir en bref :

Le phénomène de métropolisation va-t-il continuer à se développer en dépit de la crise ? Il faut distinguer ce qui relève de notre façon de travailler de notre façon d’habiter. Je ne crois pas au mythe de la maison individuelle à la campagne. Il est possible, voire probable, que l'on se rende moins souvent dans les entreprises, mais je crois peu à un exode massif vers la campagne.

Comment les prix de l’immobilier vont-ils évoluer ? Une bonne nouvelle tout d'abord, on reste sur des niveaux d’intention d'achat et de vente très élevés. Dans l'ancien, les négociations risquent d'être plus âpres entre les vendeurs et les acquéreurs qui anticipent une baisse plutôt forte des prix.

Dans le neuf, la situation est totalement différente. La situation était déjà tendue avant le confinement, l'approche des élections municipales ayant gelé un certain nombre de permis de construire. Le fait de repousser de plusieurs mois les élections municipales continue à geler un bon nombre de permis. Le retard dans la production de logements s'est donc accru. Cette raréfaction de l'offre pourrait entraîner une légère hausse des prix. D'autant que les mesures de protection sanitaire sur les chantiers pourraient, selon l'avis de plusieurs promoteurs, provoquer une augmentation d’environ 10% des coûts. Ce qui pourra avoir, là aussi, un effet inflationniste sur les prix de vente.

Qu’en est-il du marché locatif ? De nombreux étudiants, sachant que les cours ne reprendraient pas avant septembre, ont anticipé leur départ et libéré leur logement. De nombreux déménagements n'ont pu avoir lieu. Là encore, on a des signes qui montrent que le nombre d'annonces et de demandes de location repart à la hausse. Il faudra néanmoins prévoir un peu moins de mobilité au sein des logements tant que la circulation reste limitée... même si pas mal de ménages se sont rendus compte, pendant ces 8 semaines de confinement, que leur logement n’était pas forcément adapté.

Dans quelles métropoles va-t-il falloir investir ? Je crois que sur l'Ile-de-France ou les grandes métropoles régionales, que ce soit Toulouse, Nantes, Bordeaux, Rennes, Lyon, Marseille..., on reste sur des dynamiques de long terme. Ce qui détermine les besoins de logements, c’est d'abord le nombre de ménages et, là, on est sur des tendances démographiques lourdes. Ces zones vont rester attractives, car il y a de l'emploi ou un phénomène d'héliotropisme. Donc je ne pense pas que, demain, nous connaissions de gros changements sur les principaux pôles d'attractivité, et que l'on se mette soudainement à déserter les grandes agglomérations pour aller notamment dans les campagnes.

Un mot pour conclure ? Un message positif parce que je pense qu'il y a eu une adaptation assez rapide du secteur aux contraintes imposées par le Covid. L'activité a commencé à redémarrer et je constate une forte volonté d'aller de l'avant pour traverser cette crise et en sortir renforcé en termes de liens entre partenaires, et avec, sans doute, une envie de de travailler différemment dans les années à venir.

Ces publications peuvent vous intéresser :

SUIVEZ-NOUS
Ne manquez pas les dernières actualités du Laboratoire de l'Immobilier
  LES études du labo   
Le saviez-vous ? 
Le Laboratoire de l'immobilier réalise des études de marché à destination des acteurs majeurs de l'immobilier neuf.
Découvrez les études du Labo 
thumbs-o-uppie-chart linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram